Développer les compétences relationnelles des professionnels de santé

 La relation soignant-patient n’est pas une variable annexe au traitement, elle est thérapeutique.

Dans l’accompagnement des patients atteints d’une maladie chronique, « la qualité de la relation à l’autre souffrant s’impose comme le soin premier ».

J.D. Lalau et col. Créer une alliance thérapeutique. On n’éduque pas un adulte souffrant.

Relatio Cordis, organisme de formation

La relation Soignant-Patient : un enjeu majeur.

La plupart du temps le soignant est dans une interaction alors que le patient est majoritairement dans une relation chargée d’affects, en attente d’être entendu dans son ressenti.

Le soignant doit favoriser une réciprocité relationnelle en prenant en compte le ressenti du patient.

Dans l’accompagnement des « patients chroniques » :

« Il convient d’accorder la primauté à ce qui est éprouvé par le patient et cela nécessite de penser relation avant de penser action ».

Lacroix A., Construire l’alliance thérapeutique, sur quoi ?, comment ? ,

Education du Patient et Enjeux de Santé, Vol.28, n°3, 2010, p.126.

A Relatio Cordis, nous portons un grand intérêt à la relation entre le soignant et la personne ayant une pathologie chronique.

Nous poursuivons la recherche paramédicale sur la relation infirmière-patient diabétique lors des entretiens d’éducation thérapeutique.